• Homepage
  • >
  • ACTUALITES
  • >
  •  Crise postélectorale du scrutin du 4 février: Le comité de suivi et les acteurs se concertent                                    

 Crise postélectorale du scrutin du 4 février: Le comité de suivi et les acteurs se concertent                                    

  • by Seydou Worldmediaguinee
  • 8 Months ago
  • 0

                                     La salle de conférence du département de l’administration du territoire et de la décentralisation a servi de cadre pour ladite cérémonie. C’était le vendredi 6 avril dernier. Des représentants du corps diplomatique, de la société civile, les acteurs de la classe politique (mouvance et opposition).  Prenant la parole pour l’occasion le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le général Bouréma Condé qui préside le comité de suivi est revenu sur certains points des accords politiques du 12 octobre 2016.

Avant de relever qu’en deuxième lieu qu’un autre élément qui porte sur la résolution de la crise postélectorale sera aussi au menu. « Les parties prenantes au dialogue depuis toujours ont toute répondu présente ce matin dans cette salle. Je salue au passage la présence de nos partenaires techniques et financiers, la communauté internationale », a souligné le général Bouréma Condé.  Je salue la société civile, a-t-il ajouté, qui était la au grand complet, les formations politiques l’opposition républicaine, la mouvance et les partis alliés de Sidya Touré.

Le ministre de MATD a par la suite décliné la méthodologie du comité de suivi. « Nous n’avons pas le droit de trahir l’espoir des Guinéens qui aspirent tous à la paix, à la stabilité, à la quiétude sociale dans leur pays et que chacun de nous a une oreille attentive tendue aujourd’hui vers le cadre de ce comité de suivi. Et Dieu merci nous nous sommes entendu d’abord les réunions de comité de suivi ne seront pas espacer, elles se tiendront le plus régulièrement que possible. Donc voilà ce qui est filtré les différentes formations politiques au tour de la table : L’UFR, opposition républicaine et la mouvance. Chacun donc le mardi nous fera parvenir ces griefs. Nous les mettrons sur la table par les plénières» , a fait savoir le président du comité de suivi.

«Les questions qui sont posées sur la table sont nombreuses, elles sont complexes et pour les résoudre rapidement sa demande cette volonté réaffirmée qui doit aller jusqu’au bout. La communauté internationale, la société civile jouant le rôle d’observateur. Nous sommes prêt à accompagner ce processus de dialogue », a de son côté déclaré le président des Organisations nationales de la société civile guinéenne, Dr Dansa Kourouma.

Pour sa part le représentant de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), l’honorable Cellou Diallo : «suite à la rencontre entre le chef de file de l’opposition et le président de la République, il a été décidé que le comité de suivi se retrouve aujourd’hui pour qu’on essaye de discuter de la mise en œuvre non seulement des questions relatives au contentieux électorale. Mais également de l’application de l’accord politique du 12 octobre 2016», a-t-il conclu.

Tidiane Diallo

Share Button
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
Previous «
Next »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =


LES PLUS LUS

SOCIETE